Description

Blogue de Hélène Arsenault


dimanche 3 février 2013

Le pirate en vous


Je suis tombée sur cet article plutôt cocasse la semaine passée sur writersdigest.com, je vous le traduis, il est sympathique! 


QU'EST-CE QUE LE PIRATE ET L'ÉCRIVAIN ONT EN COMMUN, EN 6 POINTS, DE LAURIE LAZZARO KNOWLTON : 


1- Le crochet (celui-ci se traduit mal: the hook, c'est plutôt l'amorce!): L'écrivain a besoin d'un "crochet" qui l'aide à happer le lecteur dès les premières pages, le retenir.

2- Une ancre: l'ancre permet de garder son point de départ en tête, c'est la prémisse de l'histoire et l'idée initiale.

3- Des outils de navigation: Il faut bien connaître son embarcation ainsi que ses caractéristiques: quel genre écrit-on, qu'elle en est la structure, qui est le personnage principal, dans quel milieu évolue-t-il, quelle est la question principale de l'histoire (story question, pas exactement la même chose, mais google translate me répond: histoire à étage alors...).  

4- Une planche: Lire ici, la planche sur laquelle on marche avant de sauter dans l'océan, poussé par un méchant marin à la mine patibulaire, un pistolet au dos, avec des requins qui tournoient en dessous, attendant leur pitance. C'est le point culminant de l'histoire, le moment de vérité pour le héros. Comment s'en sortira-t-il?

5- Un coutelas: Tel un impitoyable pirate, une fois l'histoire écrite, il ne faut pas hésiter à utiliser son instrument tranchant et couper, couper, couper dans le superflu!

6- Un trésor: Lorsque le lecteur referme le livre, il doit repartir avec un trésor qu'il voudra retrouver aussi souvent que possible. C'est le sentiment de satisfaction à la fin de l'histoire, ou la leçon apprise, la réflexion engendrée.  

C'est un pense-bête assez amusant, non?

Pour l'original c'est ici: 

http://www.writersdigest.com/editor-blogs/guide-to-literary-agents/6-reasons-being-a-pirate-is-like-being-a-writer

4 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce genre d'images. Amusant et pas si bête comme pense-bête. ;)

    RépondreSupprimer
  2. @Sylvie: En effet, il y a des chances pour que je m'en rappelle!

    RépondreSupprimer